Évaluer l’autonomie : à qui incombe cette tâche ?

Évaluer l’autonomie : à qui incombe cette tâche ?

Qui remplit la grille d’évaluation de l’autonomie ?

La grille nationale AGGIR (Autonomie, Gérontologie, Groupes Iso-Ressources) est un outil qui permet d’évaluer l’autonomie d’une personne qui fait une demande de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA). Suite à la réception du dossier de demande, une évaluation de la dépendance est effectuée. Elle diffère selon que le demandeur réside à son domicile ou en établissement. En fonction du lieu, un professionnel sera sollicité. À qui incombe ce rôle ? Focus !

L’évaluation à domicile

En pratique, l’on se sert de la grille AGGIR pour évaluer l’autonomie de la personne âgée lorsqu’elle se trouve à son domicile. En effet, quand un senior demande à bénéficier de l’APA, une équipe médico-sociale se rend chez lui pour procéder à l’évaluation. Le représentant de cette équipe, qui peut être un médecin, une infirmière et/ou un travailleur social, a la charge de remplir la grille. Mais c’est bien le médecin traitant qui doit apporter les éléments médicaux concernant la perte d’autonomie de la personne âgée.

Le recours aux centres d’évaluation gérontologique (CEG)

Il est possible d’évaluer l’autonomie d’une personne en l’envoyant en CEG. C’est en général le médecin traitant qui le demande. Les centres d’évaluation gérontologique (CEG) s’adressent aux personnes âgées dépendantes ou en perte d’autonomie et vivant à domicile.

Les données du patient sont regroupées dans un dossier type qui sert d’outil d‘évaluation commun à tous les intervenants (médecins, infirmière). Ce dossier, qui a servi à évaluer l’autonomie, est ensuite envoyé au médecin traitant.

L’évaluation en maison de retraite

Lorsque la personne âgée est déjà rentrée en maison de retraite, elle peut toujours bénéficier de l’APA. En effet, si à son entrée, elle était autonome et que son état de santé s’est dégradé avec le temps, une évaluation de son degré de dépendance sera réalisée pour déterminer son éligibilité à l’APA. C’est l’équipe de l’établissement, sous la responsabilité du médecin coordinateur ou de tout médecin conventionné, qui aura la charge d’évaluer l’autonomie, toujours en se servant de la grille AGGIR

Fermer le menu